Voir cette publication sur Instagram

Dépasser la simple bidimensionalité du papier : c’est le challenge relevé par Diogo Pimentão au FRAC Normandie Rouen avec l’expo « Dessiner à rebours », qui détourne l’évocation première d’un métal pesant et encombrant. Mais il n’en est rien. Papier sur graphite et pas l’inverse, l’artiste y tient ; une façon de mettre en perspective ses mouvements et la trace laissée dans son petit atelier londonien. Une succession de gestes sur du papier savamment replié, recourbé par les étreintes de l’artiste qui permettent ainsi d’assouplir le médium. Diogo invite d’ailleurs les visiteurs à, eux aussi, laisser une trace sur un canevas blanc déposé dans l’exposition. L’expo sera accompagnée d’une série de performances les mois à venir. À voir jusqu’au 1er avril au FRAC Normandie Rouen.

Une publication partagée par L’agenda de TCQVAR (@tcqvar) le