Nouvelle saison d’expositions Arpenter l’intervalle au Palais de Tokyo jusqu’au 16 mai 2016 :

TCQVAR explore les nouveautés du Palais de Tokyo dans une émission spéciale. Marathon d’interviews de dix artistes ou couples d’artistes, tous conviés par Jean de Loisy à arpenter l’intervalle. Un intervalle vaste autant géographique que plastique, dans lequel s’articule un éventail de disciplines diverses. Certains artistes investissent le bâtiment et dispersent leurs oeuvres in situ sous le thème des Anémochories*. Stéphane Calais, Vivien Roubaud, Shana Moulton, Martin Soto Climent et Babi Badalov intègrent poétiquement leurs travaux qui résonnent d’un bout à l’autre du Palais de Tokyo. On retrouve également cinq expositions ou rétrospectives d’artistes manipulant un intervalle de techniques variées, à l’image de Jean-Michel Alberola : artiste majeur et inclassable de par la diversité de son oeuvre. Les frères Quistrebert quand à eux, disposent d’une surface de 1000m2 pour leur “hyper-peinture”, brillamment scénographiée par un dispositif en rotation. Les derniers arpenteurs de cette saison sont Louidgi Beltrame en vidéo, Simon Evans en dessin (lauréat du Prix Canson®) et Sara Favriau en sculpture monumentale.
*Anémochories : « Dissémination, par l’intermédiaire du vent, des fruits et des graines de plantes à  fleurs, et, plus généralement, des spores et d’autres formes de dispersion des espèces vivantes. » Encyclopédie Universalis.

Avec les interviews de :
– Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo et commissaire de l’exposition de Jean-Michel Alberola
Daria de Beauvais, commissaire d’exposition de Vivien Roubaud
– Florian et Michael Quistrebert, artistes
– Louidgi Beltrame, artiste
– Sara Favriau, artiste
– Stéphane Calais, artiste
– Shana Moulton, artiste
– Martin Soto Climent, artiste

Laisser un commentaire