Fête du graphisme à la Cité internationale des arts, jusqu’au 7 février 2016 :

Pour la troisième année consécutive, TCQVAR décrypte la Fête du graphisme, à la rencontre des artistes de la communication visuelle. Le designer graphique est mis à l’honneur par une programmation 2016 intense, visant à promouvoir sa discipline trop peu connue. Chef d’orchestre culturel, interprète de textes et créateur de messages, il contribue à enrichir l’image du monde où nous vivons. En 2016, la troisième édition de la Fête du graphisme s’agrandit : expositions, projections, conférences, rencontres et ateliers. Rendez-vous dans tout Paris et Bruxelles jusqu’au 16 février, devant les 1800 mobiliers JCDecaux. La Cité internationale des arts de Paris devient quant à elle l’épicentre du programme jusqu’au 7 février : Peter Bankov, Xavier Barral, Jan Bajtlik, Cyan, Studio Boot, et encore d’autres graphistes de talent, de Buenos Aires à Stockolm. Mention spéciale au dernier étage “rebelle” de la Cité internationale des arts, consacré à l’osmose entre graphisme, rock et cinéma depuis les années 50 jusqu’à la fin des années 70. Au travers des artistes, des conférenciers, des organisateurs, retour en 10 minutes sur la 3ème édition de cette Fête du graphisme.

Avec les interviews de :
Michel Bouvet, commissaire général des expositions et co-fondateur de la Fête du graphisme
– Xavier Barral, éditeur et graphiste
Lotta Kühlhorn, artiste
Loran Stosskopf, directeur artistique Télérama et graphiste
Dominique Besson, galeriste
Collectif Onaire, graphistes

Laisser un commentaire