Tenue stratégiquement chaque été lors du dernier week-end d’août, la foire marseillaise Art-O-Rama profite du climat estival méditerranéen pour célébrer l’art contemporain et invitait cette année 31 exposants. À l’occasion de son édition 2018, la foire s’est déplacée des espaces de La Friche la Belle de Mai au hangar historique du J1, quai de la Joliette. Forte de 7500 visiteurs venus découvrir ses stands du 31 août au 9 septembre, Art-O-Rama allie professionnalisme et décontraction comme nous l’explique celui qui a fondé la foire en 2013, et qui revêt aussi le rôle de directeur : Jérôme Pantalacci.

Art-O-Rama accueille des exposants de tout horizon : locaux, comme la Villa Noailles basée à Hyères ; parisiens, comme la galerie Sans titre (2016) ou la Galerie Emmanuel Hervé ; et internationaux, tels que la galerie Freedman Fitzpatrick qui est installée à Paris et à Los Angeles. Rencontre avec les galeristes Marie Madec, Emmanuel Hervé et Robbie Fitzpatrick pour qu’ils nous renseignent sur les enjeux de cette foire ainsi qu’avec les jeunes artistes et designers Alexandre Benjamin Navet et Arthur Hoffner, qui nous parlent de leur collaboration avec la Villa Noailles et de son inspiration méditerranéenne.

Toujours dans le 2ème arrondissement, rendez-vous ensuite à La Friche la Belle de Mai. Étape incontournable du parcours artistique et culturel de Marseille, elle accueille jusqu’à la fin du mois d’octobre trois expositions collectives. La première est l’exposition Noss-Noss. Katrin Ströbel nous explique une réflexion croisée autour des villes de Marseille, Hambourg et Tanger et de la question de la migration. Les quatre projets de l’exposition Chroniques Parallèles, curatée par Gaël Charbau, entretiennent quant à eux une réflexion plurielle sur les délimitations de l’art contemporain et invitent le spectateur au cœur des projets individuels et des sensibilités des artistes lauréats Audi Talents. Enfin, « Vos désirs sont les nôtres », s’est inspirée de l’effervescence de la ville pour proposer au spectateur une expérience ardente, vivante et immersive. Marie de Gaulejac et Céline Kopp nous parlent de l’association Triangle France, structure co-productrice de l’exposition et soutien pour la pratique artistique contemporaine. Suite et fin de notre promenade culturelle dans la rue du Chevalier Roze, devenue depuis 2017 le théâtre de nombreux lieux de collaboration entièrement dédiés à la création contemporaine. Au programme : visite de l’exposition His Leftover Heart (Pauly et Cie) de Than Hussein Clark à la Galerie Crèvecoeur et découverte de l’espace Adelaide, qui accueille en ce moment l’artiste Nick Devereux et son exposition In The Round.

Avec les interviews de :

Jérôme Pantalacci, directeur d’Art-O-Rama
Marie Madec, fondatrice de la galerie Sans titre (2016)
Emmanuel Hervé, fondateur de la galerie Emmanuel Hervé
Katrin Ströbel, artiste et commissaire
Marie de Gaulejac et Céline Kopp, directrice et responsable des résidences de l’association Triangle France
Gaël Charbau, commissaire d’exposition
Nick Devereux, artiste
Alexandre Benjamin Navet et Arthur Hoffner, artistes et designers
Robbie Fitzpatrick, co-fondateur de la galerie Freedman Fitzpatrick.

Découvrez la playlist de l’émission

Laisser un commentaire